Papier Canson, Annonay-Rhône

Montgolfier-Canson, 450 ans d’histoire du papier à Annonay-Rhône

Canson, c’est 450 ans d’histoire de l’industrie du papier et d’innovation sur les rives de la Deûme en pays annonéen.

A l’heure d’une reprise de la marque et des usines par le groupe Fila, retour sur l’histoire d’une famille de papetiers, les Montgolfier et Canson, devenu une saga industriel du territoire d’Annonay-Rhône.

Canson Montgolfier

 

 

L’histoire de Canson

C’est en 1557 que Jacques Montgolfier, fabricant de papier à Ambert en Auvergne, s’installe en Beaujolais et entame l’expansion géographique de cette famille de papetiers.

En 1692 Michel et Raymond Montgolfier visitent le Vidalon, situé actuellement à Davézieux dans l’agglomération d’Annonay-Rhône, et rencontrent la famille de papetiers Chelles. L’amour relie les deux familles et font du Vivarais le fief des manufactures papiers de la famille Montgolfier.

C’est cette même année que la Bibliothèque Nationale ouvre ses portes à tous les publics, véritable temple des livres, de l’écriture et donc du papier.

1777 marque une évolution sans précédent dans la fabrication de feuille lisse, à l’image du parchemin créé à partir de la peau de veau, le vélin. Inspirés par les anglais et leurs techniques, les Montgolfier réussissent à obtenir une qualité égale à partir de pâte à papier.

A cette époque, le journal de Paris, premier quotidien de France, voit le jour. C’est aussi en cette fin de 18e siècle que les autorités du Langedoc choisissent les frères Montgolfier pour adapter le production de papier blanc, source de déséquilibre de la balance commerciale du royaume. Dès 1780, l’industrialisation de la production de papiers s’amorce en France.

Fabrication papier Canson Montgolfier
Fabrication ancienne du papier à Vidalon

 

Le papier des Montgolfier s’envole dans les airs

Le 14 décembre 1782, un étrange ballon composé de papier s’envole vers les airs au dessus de Vidalon et passe la rivière de la Deûme…

Joseph et Etienne Montgolfier viennent de réussir leur première expérience d’aérostat, prémisse des vols humains.

Après plusieurs améliorations de ce qui ne s’appelle pas encore une montgolfière, l’expérience sera renouvelée le 4 juin 1783 devant le public et les représentants des Etats du Vivarais à Annonay, avant une démonstration parisienne le 19 septembre 1783 devant la cour du roi Louis XVI.

 

 

Aérostat des frères Montgolfier à Annonay le 4 juin 1783
Aérostat des frères Montgolfier à Annonay, 4 juin 1783

 

La manufacture de Vidalon devient royale

en 1784, les Montgolfier sont récompensés pour leurs innovations : la papeterie de Vidalon devient manufacture royale, gage de reconnaissance et d’assurance contre la concurrence déloyale ou l’usage frauduleux de la marque.

C’est également à cette occasion que la papeterie, s’inspirant du blason d’Annonay, créée ses armoiries et sa devise :  Ite per Orbem, Allez par le monde, comme le papier de la fabrique qui s’exporte de plus en plus au fil de sa réputation qui grandit.

Armoiries des manufactures Royales Montgolfier en 1784
Armoiries des manufactures Royales Montgolfier en 1784

De Montgolfier à Canson

C’est en 1801 que le nom de Canson apparaît. Barthélemy Barou de la Lombardière de Canson hérite de Jacques-Etienne de Montgolfier mort en 1799.

La famille Canson, dont le nom et le papier de qualité est aujourd’hui mondialement connu, va poursuivre l’innovation permanente inspiré par les Montgolfier avec sans cesse de nouvelles inventions autour de la papeterie, comme le papier calque et le papier coloré en 1809.

Dans la première partie du 19e siècle, Canson poursuit l’amélioration de la qualité, de la résistance et des procédés de fabrication du papier jusqu’au dépôt d’un brevet en 1865 autour du papier photographique, en pleine expansion à l’époque.

manufactures Canson Annonay-Rhône
Anciennes manufactures Canson et Montgolfier, Vidalon-les-Annonay

Mailhol et le Montval

En 1925, Gaspard Maillol, inventeur du papier de Montval, célèbre papier au « filigrane à la baigneuse », rejoint les Manufactures Montgolfier & Canson pour développer la production et la diffusion de son invention notamment auprès des artistes, aquarellistes et les éditions d’art.

Papier de Montval Canson

Canson, une entreprise internationale

1926 voit la création d’une filiale aux Etat-Unis d’Amérique dont le siège est à New-York, concomitante à la poursuite d’un développement à travers le monde dans de nombreux pays.

Canson, filiale USA New-York
Ancienne affiche publicitaire Canson & Montgolfier

Naissance de la pochette Canson

Qui n’a pas dessiné sur une feuille de papier Canson à l’école ?

 

C’est en 1947 que la célèbre pochette en papier pour conserver les feuilles à dessin est lancé sur le marché, perdurant à travers le temps jusqu’à nos jours.

Pochette à dessin Canson
Pochette à dessin scolaire Canson

 

L’ère des fusions et restructurations industrielles

A partir de la deuxième moitié du 20e siècle, Canson rejoint la dynamique des fusions entre les papetiers, avec son intégration au groupe Arjomari et l’évolution par la modernisation des différents sites industriels. L’ancienne maison natale des Montgolfier et du premier aérostat, devient en 1987 un musée.

 

Innovation encore et toujours, avec le lancement au 21e siècle de nouvelles gammes et papiers pour les artistes et photographes du monde entier (Infinity, Aquarelle Héritage…) ainsi que le Fonds Canson pour l’Art et le Papier pour soutenir les artistes et créer des partenariats comme avec le musée du Louvre.

Usine Canson, site Moulin du Roy
Usine Canson, site Moulin du Roy à Saint-Marcel-les-Annonay

 

De Canson à Fila

En 2016, après une récente acquisition avec transfert du siège social par le groupe Hamelin, le groupe italien Fila rachète Canson, avec la clé l’annonce d’un plan d’investissement de plus d’un million d’euros sur le bassin annonéen, à la fois dans la modernisation de l’outil de production comme dans le développement d’une plateforme logistique à dimension interrégionale.

Fila Canson

 

 

Web+Canson